L'exposition: ouverture, vitesse d'obturation, sensibilité ISO

L'exposition consiste à régler votre appareil photo de sorte que le capteur reçoive la juste quantité de lumière. Les bons paramètres déterminerons la luminosité de votre photo, elle sera donc correctement exposée, soit sous-exposée (trop sombre), soit surexposée (trop claire). L'exposition dépend de la triade ouverture, vitesse d'obturation (ou durée d'exposition) et sensibilité.

L'ouverture

C'est l'un des deux paramètres qui vous permet de contrôler la quantité de lumière que recevra le capteur (l'autre étant la vitesse d'obturation = la durée d'exposition).

A l'intérieur de votre objectif, se trouve le diaphragme. Le diaphragme est un mécanisme à lamelles mobiles qui permettent de varier son orifice et du coup la quantité de lumière qui le traverse. C'est assez simple, plus l'ouverture est grande plus le capteur recevra de lumière, plus l'ouverture est petite moins le capteur en recevra.

diaphragme d'un appareil photo numérique

L'ouverture s'exprime par un indice diviseur de la focale f... Vous avez pas compris? Pour faire simple, f/2 indique une grande ouverture, f/22 indique une petite ouverture... En fait, plus l'indice est petit, plus grande est l'ouverture.

La profondeur de champ dépend directement de l'ouverture, plus l'ouverture est petite et plus la profondeur de champ (la zone net de l'image) sera grande. Inversement, plus l'ouverture est grande plus la profondeur de champ est courte.

f / PETIT = Grande ouverture = petite profondeur de champ
f/ GRAND = Petite ouverture = grande profondeur de champ

Dans la pratique, pour des portraits on privilégiera de grandes ouvertures (on dit "ouvrir") pour avoir un flou esthétique en arrière-plan; pour des paysages des ouvertures petites (on dit "fermer") pour des paysages et ainsi conserver l'horizon net. (Voir l'article sur l'ouverture du diaphragme et la profondeur de champ)

La vitesse d'obturation ou durée d'exposition.

La durée d'exposition consiste à régler le temps durant lequel la capteur sera exposé à la lumière (via l'ouverture du diaphragme). C'est assez simple, ce temps est exprimé en secondes (ou fraction de secondes).

1/1000 secondes : vitesse d'obturation rapide = temps d'exposition court
30 secondes : vitesse d'obturation lente = temps d'exposition long

La vitesse d'obturation a une influence sur la perception des mouvements sur la photo. Une vitesse rapide figera les éléments mobiles de la photo contrairement à une vitesse lente qui laissera une impression de mouvement.

obturation rapide  obturation lente

Sur la photo de gauche une vitesse d'obturation plutôt rapide a été utilisée (1/1000 seconde), l'eau semble figée... Sur la photo de droite la vitesse n'est que de 0.5 secondes, du coup l'effet de mouvement de l'eau est bien perceptible.

La sensibilité ISO

En augmentant la valeur de la sensibilité ISO, vous augmentez en quelques sortes la sensibilité du capteur (en fait vous augmentez le signal électrique produit par le capteur). En d'autre terme, plus la sensibilité ISO est élevée moins vous aurez besoin de lumière... Donc en augmentant la sensibilité ISO on peut réduire la vitesse d'obturation ou fermer le diaphragme et ainsi conserver la même exposition de la photo.

Cependant, en augmentant la sensibilité, vous augmentez vos chances de voir apparaître du bruit très gênant sur vos photos... et c'est très embêtant, sauf si vous projetez de faire une photo en noir et blanc, le bruit donnera alors à votre photo un grain qui pourrai être intéressant.

Vue de Lausanne depuis Granvaux de nuit

Sur cette photo vous pouvez voir dans la partie sombre en bas à droite c'est qu'est du bruit. C'est une sorte de saturation des pixels qui modifie la teinte de ceux-ci, et entrave la qualité de la photo. Ici ils sont trop foncés. Sur cette photo, la sensibilité ISO est de 800, mais elle n'est pas le seul problème à l'apparition de ce bruit. En effet, le temps de pose a également son importance, plus il est long et plus il y a de chance de voir apparaître du bruit sur l'image.

De manière générale travaillez avec des valeurs ISO basses. Il n'y a pas de règle précise en photographie, mais pour avoir des valeurs de bases, dans des conditions de lumières optimales, choisissez une sensibilité ISO basse; 100 ou 200 feront très bien l'affaire. Sous un ciel nuageux, essayez avec 400; en intérieure 800; et augmenter encore cette valeur dans des conditions de très faible lumière (si votre appareil le permet). Testez votre appareil dans différentes conditions pour en connaître ces limites.

Interaction entre la sensibilité ISO, l'ouverture et la vitesse d'obturation.

Les trois paramètres que nous venons de voir sont étroitement liés. Pour conserver une exposition correcte de la photo, vous ne pouvez pas en modifier un sans modifier les autres.

Commencez par déterminer votre sensibilité ISO en fonction des conditions de lumière et de votre sujet. Si les conditions de lumière sont faibles mais que votre sujet est immobile, vous pouvez très bien choisir une sensibilité ISO faible et compenser par un temps de pose plus long par exemple. Vous voyez ?

N'hésitez pas à laisser vos commentaires...

A bientôt

Chercher

Facebook